Volume 25 - 2016 - Numéro spécial CNRIA 2015

Editeurs: Gaoussou Camara, Cheikh Ahmadou Bamba Gueye, Moussa Lo, Maïssa Mbaye, and Oumar Niang

réface Le Colloque National sur la Recherche en Informatique et ses Applications (CNRIA) a connu, depuis sa création, cinq (05) éditions qui se sont tenues respectivement en 2005, 2010, 2011, 2012 et 2013. Ces différentes éditions ont compté en moyenne une vingtaine de communications dans le domaine des réseaux, des bases de données, des systèmes distribués, de la modélisation, du web sémantique, de la fouille de données, etc. Le CNRIA constitue un évènement scientifique important pour les chercheurs informaticiens sénégalais et leurs partenaires sous-régionaux et internationaux. Il favorise la synergie entre les chercheurs et leur offre un moyen de discuter de leurs travaux avec leurs pairs et, par conséquent, éviter l’isolement. Pour l’édition 2015, faisant objet de ce présent numéro spécial ARIMA, dix-neuf (19) articles ont été retenus par le comité scientifique : six (6) dans le domaine des réseaux et capteurs, trois (3) dans le domaine des systèmes répartis, trois (3) dans le domaine des ontologies, du web social et sémantique, deux (2) dans le domaine du big data et du datamining, et deux (2) dans le domaine du génie logiciel, de la théorie des langages et du TALN. Tous les articles reçus ont fait l’objet d’au moins deux relectures. Trois conférences invitées portant sur les systèmes embarqués, la bioinformatique et l’évolution des interfaces utilisateurs ont aussi été retenues. Elles sont données, respectivement, par Pr Benoit CAILLAUD de'Inria, Pr Abdoulaye Baniré DIALLO de l'Université du Québec à Montréal et Pr Fadel TOURE de l’Université du Québec à Trois-Rivières. Cette édition, qui a compté plus de quatre-vingt-dix (90) participants inscrits, est la première organisée par l’Association Sénégalaise des Chercheurs en InformatIque (ASCII) depuis l’obtention de son récépissé en 2014. ASCII a également organisé, durant cette édition, deux événements qui sont venus compléter le programme de la conférence. Le premier est un atelier sur le thème «Formations en TIC au Sénégal : état des lieux et perspectives». Cet atelier avait pour objectif de faire un état des lieux des formations en TIC délivrées au sein des institutions d’enseignement supérieur sénégalaises (publiques et privées) et de dégager des perspectives en vue de leur amélioration. Les résultats de l’atelier sont (i) un état des lieux des formations en TIC et (ii) un plan d’actions pour une meilleure visibilité des programmes de formation au niveau national et une meilleure adéquation formation/emploi. Le second événement est une session «Portes ouvertes » destinées aux entreprises et aux élèves et étudiants. Nous remercions tous les chercheurs qui ont répondu à notre appel à candidatures avec une mention spéciale pour les conférenciers invités. Nous félicitons tous les auteurs qui ont vu leur article retenu par le comité scientifique et remercions par la même occasion tous les membres du comité scientifique qui n’ont ménagé aucun effort pour effectuer une relecture des articles qui leur ont été affectés. Toutes nos félicitations également aux auteurs des cinq (5) articles retenus dans ce numéro spécial ARIMA pour CNRIA 2015. Nous tenons aussi à remercier tous ceux qui ont permis, de près ou de loin, la tenue de CNRIA’2015. Nous accordons une mention spéciale au Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, aux Recteurs des Universités de Ziguinchor, de Dakar, de Saint-Louis, de Bambey et de Thiès, au Directeur de l’Ecole Polytecnique de Thiès, au Coordonnateur du Centre d’Excellence Africain en Mathématiques, Informatique et TIC. Nous associons à ces remerciements tous les responsables de structure (départements, UFR, facultés, instituts) ainsi que les entreprises qui ont bien voulu soutenir l’organisation de CNRIA’2015. Pour finir, nous tenons à féliciter très chaleureusement le comité d’organisation local, dirigé par Professeur Oumar NIANG et son équipe qui, malgré toutes les contraintes, ont relevé le défi de l’organisation. Bonne lecture ! Les éditeurs Cheikh Ahmadou Bamba Gueye , Université Cheikh Anta Diop de Dakar, Sénégal Gaoussou Camara, Université Alioune Diop de Bambey, Sénégal Maïssa Mbaye, Université Gaston Berger de Saint-Louis, Sénégal Moussa Lo, Université Gaston Berger de Saint-Louis, Sénégal Oumar Niang, Ecole Polytechnique de Thiès, Sénégal


1. Découverte de motifs fréquents guidée par une ontologie

TRAORE, Yaya ; DIOP, Cheikh Talibouya ; MALO, Sadouanouan ; Lo, Moussa ; Ouaro, Stanislas.
L'extraction des motifs fréquents en fouille de données génère une quantité énorme de motifs fréquents et requiert par conséquent la mise en place d'un post-traitement efficace afin de cibler les motifs fréquents les plus utiles. Cet article propose une approche de découverte de motifs fréquents utiles qui intègre les connaissances décrites par l'expert et représentées dans une ontologie associée aux données. L'approche utilise l'ontologie pour bénéficier de plus d'informations structurées afin d'éliminer certains motifs fréquents de l'analyse. Les expérimentations réalisées avec notre approche donnent des résultats satisfaisants.

2. Un algorithme auto-stabilisant pour le déploiement auto-adaptatif d'un intergiciel hiérarchique : spécification, preuve, simulations

Faye, Maurice-Djibril ; Caron, Eddy ; Thiare, Ousmane.
RÉSUMÉ.Dans cet article, nous nous intéressons aux moyens de rendre le déploiement d’un intergiciel auto-adaptatif. Le type d’intergiciel que nous avons considéré ici est hiérarchique (structure de graphe) et distribué. Les infrastructures de grilles/cloud étant dynamiques (perte et ajout de nœuds),un déploiement statique n’est pas la solution idéale car en cas de panne, il est souvent nécessaire de reprendre tout le processus de déploiement; or cette opération est très coûteuse. Nous avons donc proposé un algorithme auto-stabilisant pour que l’intergiciel puisse retrouver un état stable sans intervention extérieure, au bout d’un temps fini, lorsqu’il est confronté à des pannes transitoires. Pouravoir une idée plus précise des caractéristiques de l’algorithme, nous avons conçu un simulateur. Lesrésultats des simulations montrent qu’un déploiement, sujet à des pannes transitoires, s’auto-adapte.

3. Complexité de l'algorithme de l'opacité dans les systèmes Workflows centrés sur les documents

Diouf, Mohamadou Lamine ; Pinchinat, Sophie.
Une propriété d'un objet est dit opaque pour un observateur si celui-ci ne peut déduire que la propriété est satisfaite sur la base de l'observation qu'il a de cet objet. Supposons qu'un certain de nombre de propriétés (appelées secrets) soient attachées à chaque intervenant d'un système, nous dirons alors que le systéme lui-même est opaque si chaque secret d'un observateur lui est opaque: il ne peut percer aucun des secrets qui lui ont été attachés. Dans ce papier, on se propose d'étudier la complexité du problème de l'opacité des artefacts d'un système à flots de tâches(système workflow). Nous présentons une formalisation optimale du prob-lème de l'opacité dans ces systèmes workflows. Nous étudions ensuite la complexité de l'algorithme de l'opacité pour ces systèmes.

4. Structuration auto-adaptative d'un système de grille pair-à-pair à large échelle

Gueye, Bassirou ; Flauzac, Olivier ; Rabat, Cyril ; Niang, Ibrahima.
Dans cet article, nous proposons une extension et une implémentation de notre solution de structuration auto-adaptative dans un environnement de grilles P2P à large échelle. La spécification que nous avons proposée permet aussi bien le déploiement, la recherche et l’invocation de services tout en respectant le paradigme des réseaux P2P. De plus, elle est générique, c’est-à-dire applicable sur toute architecture pair-à-pair. Pour garantir cette propriété, étant donné que les systèmes distribués à large échelle ont tendance à évoluer en termes de ressources, d’entités et d’utilisateurs, nous proposons de structurer l’environnement de grille pair-à-pair en communautés virtuelles. Au sein de chaque communauté un noeud appelé PSI (Proxys Système d’Information) joue le rôle de registre de services. Afin de permettre une recherche efficace dans le système, un arbre couvrant constitué uniquement des PSI est maintenu. Les résultats de simulations ont montrés que notre solution garantitun […]

5. Application de la décomposition UU au beamforming en IEEE 802.11ac

Mbaye, Moustapha ; Diallo, Moussa ; Gueye, Bamba.
Dans ce papier nous présentons une nouvelle approche de " Beamforming " en MIMO OFDM dans un contexte IEEE 802.11ac. La nouvelle technique de " Beamforming " présente les mêmes performances que la technique conventionnelle tout en permettant de réaliser le pré-codage et le post-codage en une seule fois et ce quelque soit le nombre de sous-porteuses OFDM.